Compostage individuel

Composteur 300 litres avec aérateur et bio-seau
Vous souhaitez faire un geste pour réduire votre production de déchets à la source, limiter le transport et le traitement de vos déchets et obtenir un engrais naturel de qualité et gratuit ? Rien de plus facile : lancez-vous dans le compostage de vos déchets organiques et de vos végétaux.

Nous sommes désormais plus de 2250 foyers sur le territoire du SICTOM Sud-Allier à nous être engagés dans le compostage domestique : bravo, poursuivons cette démarche éco-citoyenne !

 
LE COMPOST, COMMENT LE FABRIQUE T’ON ? 
Faire du compost à la maison c’est suivre 3 règles :
Varier et mélanger les différents déchets compostables : pour 1 bioseau de déchets humides (déchets de cuisine -épluchures, fruits et légumes abimés, filtre et marc de café...), apporter 1 bioseau de déchets secs (feuilles mortes, broyat...) ;
Aérer régulièrement le compost. Avec une fourche, on peut brasser les déchets pour que l’air circule mieux au cœur du compost ;
Surveiller l’humidité. Trop d’humidité empêche une bonne aération du compost et favorise le développement d’odeurs désagréables. Pas assez d’humidité entraîne la disparition des décomposeurs assurant la décomposition des déchets et ces derniers s’assèchent. Il faut ainsi maintenir un taux d’humidité constant et suffisant pour que la fermentation ait lieu.

LES INGREDIENTS D’UN BON COMPOST 
Ils se compostent facilement (à retrouver dans le mémo ci-après) : 
- Les déchets que l’on trouve à la cuisine (épluchures, filtres en papier, sachets de thé et tisane, essuie-tout, coquilles d’œuf, restes de repas sauf viandes et poissons…) ;

- Les déchets de la maison (papier journal, mouchoirs en papier, copeaux, sciure et cendres de bois, fleurs et plantes fanées…) ;
- Les déchets du jardin (fanes de légumes, fruit et légumes abimés, tontes de pelouse, tailles, feuilles mortes…). 

Sont interdits dans le composteur : les os non broyés, les plantes malades, les gravats, le verre, les papiers glacés, le plastique.

Compost’astuces : J’installe mon composteur, ou mon tas de compost, dans un coin de jardin aéré et à l’ombre.


LE COMPOST COMMENT L’UTILISE T’ON ?  
Le compost est prêt à être utilisé quand il ressemble à de la terre friable, de couleur brun ou foncé, avec une bonne odeur de sous bois. On obtient ce compost en 8 à 12 mois : patience ! Quand il est « mûr », on peut utiliser ce compost pour enrichir la terre du jardin ou pour préparer un terreau maison réservé aux plantes en pot : mélanger 1/3 de terre, 1/3 de sable et 1/3 de compost.


COMMANDE COMPOSTEURS 
Si vous aussi, vous êtes intéressé par l’acquisition d’un composteur, télécharger le bon de commande ci-après - Les tarifs indiqués sont toujours valables en 2017