UVEOM de Bayet

92

CHIFFRES CLES DE L'UVEOM
74 000 t/an équivalent ordures ménagères de capacité totale de traitement
9 t/heure de débit de traitement
2 000 m3 de capacité pour la fosse de déchargement
Jusqu’à 200 bacs de Déchets d’Activités de Soins à Risques Infectieux traités chaque jour
2 fours en fonctionnement 24h/24, 7j/7
850°C
température minimale
110 000 MWh/an, soit l’équivalent de la consommation énergétique (hors chauffage) de 27 000 foyers
10 000 t/an de mâchefers produits
1 100 t/an de métaux ferreux et non-ferreux recyclés
71% de valorisation globale des déchets incinérés

 
L’UVEOM traite quatre types de déchets : les Ordures Ménagères Résiduelles (OMR), les Déchets Industriels Banals (DIB), les Déchets d’Activités de Soins à Risques Infectieux (DASRI) et les boues de stations d'épuration.
Les OMR sont les déchets non dangereux et non encombrants que les usagers jettent dans leur poubelle «ordures ménagères».
Ils ne peuvent ni être compostés, ni être recyclés. Les OMR sont constituées d’emballages souillés, de polystyrène, de barquettes, films, pots et sacs en plastique...
Les DIB sont les déchets produits par l’activité économique (administrations, entreprises, commerces) qui ne sont ni dangereux ni inertes. Ce sont par exemple des déchets de production, des emballages usagés non recyclables...
Les DASRI peuvent être produits dans de nombreux secteurs d’activités. Ils incluent par exemple les pansements et seringues des secteurs médicaux ou vétérinaires, ou encore le matériel contaminé en laboratoire de recherche ou d’analyses biologiques.

Retrouvez une vidéo explicative sur notre chaîne Youtube :

DECHARGEMENT
Chaque jour, une trentaine de camions vient déverser ses déchets à l’UVEOM de Bayet. A l’entrée du site, le véhicule passe tout d’abord entre les bornes de détection de radioactivité.
Le chargement de chaque benne est ensuite pesé avant de pouvoir être vidé dans une fosse de réception de 2000 m3 située dans un hall de déchargement fermé et placé sous dépression. Ce système permet de confiner les odeurs dégagées par les déchets à l’intérieur de l’usine, limitant ainsi l’impact sur le voisinage.
Le pontier, depuis la salle de commande, est responsable de la gestion de la fosse et de l’alimentation des fours.
592

TRAITEMENT DES DASRI
Depuis 1996, l’UVEOM de Bayet a été choisie pour être l’un des premiers sites de traitement des DASRI en France. Aujourd’hui, il accueille les DASRI provenant de 7 départements.
Les DASRI, conditionnés en bacs, sont stockés dans un hall de réception après avoir été contrôlés pour la radioactivité et pesés. Leur contenu est ensuite acheminé jusqu’aux fours grâce à un convoyeur automatisé. Ils sont incinérés en mélange, à hauteur de 10% maximum, avec les autres déchets. Une fois vidés, les bacs sont nettoyés et désinfectés puis stockés dans un hall dédié avant réexpédition.

525w

LA COMBUSTION
Les deux fours fonctionnent 24h/24, ce qui nécessite l’introduction régulière de déchets par le pontier pour garantir une combustion optimale à une température supérieure à 850°C (température règlementaire). Le maintien d’une température de 950°C/1 200°C environ au sein des fours garantit la destruction des bactéries, microbes et virus et contribue à la destruction des dioxines.

431

LA VALORISATION ENERGETIQUE
Au sein des chaudières couplées aux fours, une température élevée permet de transformer de l’eau en vapeur d’eau saturée à 18 bars (les fumées chaudes vaporisent de l’eau introduite dans les faisceaux des chaudières). 75% de la production est vendue à l'usine d'equarissage voisine.

LA VALORISATION MATIERE
Lors de la combustion des déchets, certains éléments ne peuvent être incinérés comme le verre, les minéraux, les ferrailles ou l’aluminium. Ces résidus solides sont alors récupérés à la sortie des fours grâce à un extracteur. Ils sont ensuite stockés sur une installation de maturation et d’élaboration des mâchefers sur l’éco-site de Bayet. Chaque année, 10 800 tonnes de mâchefers, environ, sont ainsi proposées aux professionnels du bâtiment et des travaux publics pour leurs travaux de remblaiement, terrassement et de réfection de chaussées.

569
Les métaux récupérés, à la sortie des fours et lors du second déferraillage des mâchefers avec un système de courant de Foucault qui capte les métaux non ferreux, sont orientés vers des industriels de la métallurgie (aciérie, fonderie, afinerie) afin d’être recyclés.

Retrouvez une vidéo de présentation des mâchefers sur Youtube :

LES FUMEES SOUS CONTROLE
Depuis sa création, le fonctionnement de l’UVEOM s’inscrit dans une démarche d’amélioration continue des équipements afin de préserver son environnement.
La combustion des déchets génère en effet des fumées qui contiennent des poussières, des gaz acides, des métaux lourds, des dioxines et des oxydes d’azote. Ces polluants sont captés ou détruits dans différents équipements. Aucune fumée ne sort donc des fours sans passer par un circuit complet de traitement. Ce ne sont alors que d’infimes traces de polluants parfaitement contrôlés qui sortent des cheminées. Les procédés actuellement en place permettent d’atteindre une qualité optimale des émissions gazeuses, celles-ci restant largement en-deça des normes européennes en vigueur.

17
L’ensemble des poussières et des particules formées par les réactions entre les fumées et les réactifs de neutralisation est récupéré dans un silo dédié. Ces éléments sont appelés les REFIOM (Résidus d'Epuration de Fumées d’Incinération des Ordures Ménagères). Les REFIOM sont ensuite stockés sur l’Installation de Stockage de Déchets Dangereux exploitée par le groupe Séché Environnement sur le site de Changé (53). Il s’agit de la première ISDD certifiée ISO14001 au monde.
Un prétraitement de stabilisation permet de piéger les micro-polluants contenus dans le déchet en y ajoutant des liants hydrauliques. Après séchage, les déchets deviennent stabilisés ou inertes. Chaque année, 2 000 tonnes de REFIOM sont issues de l’épuration des fumées de l’UVEOM de Bayet.

VENIR DECOUVRIR L'ECOSITE DE BAYET
L’UVEOM ouvre ses portes tout au long de l’année pour accueillir des groupes de scolaires et d’adultes.
Ces visites sont l’occasion de découvrir les installations dans lesquelles sont traités et valorisés les déchets ménagers. Lors de la visite guidée, les différentes étapes de l’incinération sont présentées aux visiteurs : réception des déchets, combustion, traitement des fumées, valorisation énergétique et matière.
Le parcours de visite propose non seulement de comprendre l’incinération et la valorisation, mais permet également d’aborder plus largement la problématique de la gestion et de la prévention des déchets. Chacun sera ainsi sensibilisé aux actions de réduction et de tri des déchets pour réduire le poids de nos poubelles.

Pour toute visite, la réservation est obligatoire une quinzaine de jours avant la date souhaitée et en début d’année scolaire pour les groupes de scolaires sollicitant un transport.
La visite est entièrement gratuite. Pour tout renseignement ou réservation, contactez Stéphanie VENUAT : 04.70.45.51.67 ou svenuat@sictom-sud-allier.fr.